Centre Culturel  de Braine-L’alleud

Accueil du site > Analyse partagée

Analyse partagée

Analyse partagée : qu’est ce que c’est ?

Nouveau décret

L’analyse n’est autre qu’une démarche participative et créative qui cherche à faire émerger une réflexion collective sur la société et à construire un point de vue sur celle-ci en mobilisant les populations du territoire.

L’analyse partagée poursuit deux buts en lien avec les finalités de l’action des Centres culturels :

1. L’analyse partagée doit contribuer à l’une des finalités de l’action des centres culturels, telle que formulée à l’article 2, 1° du décret : « augmente[r] la capacité d’analyse, de débat, d’imagination et d’action des populations d’un territoire, notamment en recourant à des démarches participatives ».

A partir du territoire où il déploie son action, le Centre culturel va générer une réflexion collective sur la société et chercher à construire un point de vue sur celle-ci.

2. L’analyse partagée doit aussi permettre de répondre l’autre finalité majeure de l’action des centres culturels, formulée à l’article 2,2° et 3° du décret  : « cherche[r] à associer les opérateurs culturels d’un territoire à la conception et à la conduite d’un projet d’action culturelle de moyen et long termes », et ce afin de « contribue[r] à l’exercice du droit à la culture et plus largement, à l’exercice de l’ensemble des droits culturels par tous et pour tous ».

A cette fin, le Centre culturel construit avec ses partenaires publics (services sociaux et culturels etc.) et privés (en priorité les opérateurs culturels reconnus par la FWB) une représentation commune du territoire qu’ils partagent et des défis culturels qui le caractérisent. Cette réflexion se construit en référence à l’exercice des droits culturels par les populations du territoire et cherche à augmenter la cohérence d’action dans le champ culturel. 

Pour dégager les points de vue des citoyens brainois en lien avec notre territoire, le Centre culturel a initié depuis près de deux ans plusieurs actions participatives et créatives pour recueillir et confronter les vécus de la population :

Les Micro-trottoirs :

- A l’occasion des Arts de rue 2014, une grand-mère bruxelloise a interrogé les habitants brainois « Pourquoi je devrais /je ne devrais pas venir vivre à BL’A ? »

- A la Brocante « Des Berges du Ruisseau » en mai 2015, un micro-trottoir a été réalisé par les animatrices du Centre culturel pour interroger les habitants sur leur lien à leur commune, leur quartier, leurs voisins.

- A l’occasion des Arts de rue 2015, les brainois ont pu participer à un Bingo brainois géant. Le participant était interrogé de manière aléatoire sur des questions sociétales telles que leurs pratiques culturelles, leurs sentiments d’appartenance, leurs relations à Bruxelles, leurs visions symboliques du Centre culturel, leurs visions démographiques de BL’A, le sentiment d’appartenance et les mixités culturelles.

- Aux Fééries de Noël et lors des activités culturelles depuis janvier 2016, les citoyens sont interrogés sur : « Pour vous, le Centre culturel de Braine-l’Alleud c’est ? »

Répondez à la question en cliquant ici : http://goo.gl/forms/9T0i31yqJd

Les Questionnaires :

- un questionnaire à destination de tous les citoyens a été mis en ligne et diffusé dans les différents lieux culturels de la commune pour mieux connaître les pratiques culturelles des brainois.

Remplissez le questionnaire en cliquant ici : https://docs.google.com/forms/d/1qx...

- un questionnaire à destination des associations membres a été confectionné pour mieux comprendre la réalité des associations socioculturelles et leurs attentes vis à vis du Centre culturel local

Remplissez le questionnaire en cliquant ici : https://docs.google.com/forms/d/1OW...

Des rencontres individuelles avec les associations membres  

- Des rencontres individuelles ont eu lieu avec une 20 aine d’associations locales reconnues parmi les champs culturel, social, d’éducation permanente, etc. pour mieux comprendre les objectifs et réalités de chaque institution, les atouts et faiblesses de chacune d’elles et les partenariats ou collaborations envisagés avec le Centre culturel.

Le Conseil d’orientation :

Le Centre culturel met sur pied son conseil d’orientation en conviant tous les citoyens et toutes les associations qui se sentent concernés de près ou de loin par l’avenir du développement culturel brainois à porter leur réflexion, leurs envies, leurs inquiétudes, leurs expertises, leurs questionnements au centre de la réflexion pour dégager les futurs enjeux et opérer des choix d’avenir pour la vie culturelle et associative brainoise à moyen et long terme.

Les 3 premières rencontres se tiendront au Centre culturel les mercredis 17 février, 27 avril et 8 juin à 18h30.

Pour y participer, inscrivez-vous auprès du secrétariat info braineculture.be ou 02 /384.59.62

Pour plus de précisions sur la procédure de l’analyse partagée et les objectifs du conseil d’orientation, voici ce que nous dit le décret sur l’analyse partagée, le conseil d’orientation et la procédure à mettre et place :

 1. Analyse partagée :

Art. 19 Les populations sont associées à la définition du projet en déterminant les enjeux portés par le Centre culturel à moyen terme. La dimension fondatrice de l’action d’un Centre culturel est de mobiliser les populations d’un territoire par un travail d’expression, d’analyse et de débat sur des enjeux de société. C’est ce que le dispositif décrétal désigne par analyse partagée du territoire.

La démarche d’analyse partagée est donc fondatrice du projet d’action culturelle ; elle est aussi une dimension continue de l’action culturelle qui contribue, à travers les démarches culturelles et artistiques mises en oeuvre, à l’évocation, l’interprétation et la transformation du monde.

L’ordre logique suivi par le dispositif du décret ne traduit pas forcément une séquence chronologique. L’analyse partagée, telle qu’elle est décrite dans l’article 19, ne doit pas obligatoirement se situer en amont de l’action culturelle.

La formulation d’hypothèses d’action puis leur confrontation à l’expérience peuvent précéder la structuration en enjeux et le processus de leur construction participative avec les populations.

En toute hypothèse, une autoévaluation des actions culturelles antérieures est intégrée au processus participatif. Cette autoévaluation porte sur le contrat programme précédent, qu’il ait été conclu en application du décret en projet ou en application du décret du 28 juillet 1992 fixant les conditions de reconnaissance et de subvention des Centres culturels.

L’analyse partagée peut être menée en collaboration par plusieurs Centres culturels.

Les prémisses du projet d’action culturelle sont définies en associant les opérateurs reconnus par la Communauté française, présents sur le territoire d’implantation du Centre culturel.

Le projet d’action culturelle vise notamment à établir des partenariats avec d’autres opérateurs reconnus par la Communauté française, notamment dans le champ de la politique de la jeunesse. 

2. Le Conseil d’orientation :

Art. 88. Le conseil d’administration désigne les membres du conseil d’orientation avec voix délibérative, sur avis du personnel d’animation du Centre culturel.

Le directeur et le personnel d’animation du Centre culturel sont membres du conseil d’orientation avec voix consultative.

Le conseil d’orientation désigne en son sein un président.

Le président du conseil d’orientation siège au conseil d’administration, avec voix consultative. 

Art. 89. Le conseil d’orientation est composé pour moitié au moins de membres qui ne font partie ni du personnel d’animation, ni du conseil d’administration du Centre culturel.

 

Art. 90. Le conseil d’orientation procède à l’autoévaluation continue du projet d’action culturelle. Il contribue notamment au rapport général d’autoévaluation visé aux articles 81 et 82 et participe à l’analyse partagée visée à l’article 19.

Le conseil d’orientation remet d’initiative ou à la demande du conseil d’administration des avis sur le projet d’action culturelle et sur le développement culturel à moyen et long terme du territoire d’implantation ou, le cas échéant, du territoire de projet en prenant en considération l’analyse partagée visée à l’article 19. 

Art. 81. Avant le 30 juin de la quatrième année du contrat-programme, le Centre culturel adresse un rapport général d’autoévaluation aux services du Gouvernement, en tenant compte de l’analyse partagée visée à l’article 19.

Le rapport général d’autoévaluation comprend deux parties : 1°.Un exposé relatif aux résultats et impacts de l’action culturelle du Centre culturel, une évaluation de la pertinence et de l’efficacité en référence à la progression de l’exercice effectif à titre individuel ou collectif du droit à la culture par les populations du territoire d’implantation ou de projet au regard des objectifs inscrits dans le contrat-programme en cours ; 2°.Les lignes directrices du projet d’action culturelle pour la période couverte par un éventuel nouveau contrat-programme.

 

 

 

 

 

 

 

 

Newsletter

Tenez-vous au courant !

Infos Pratiques

Centre Culturel de Braine-l’Alleud

4, rue Jules Hans 1420 Braine-l’Alleud
Tel  : 02/384 59 62 | Fax  : 02/387 07 01
Réservation  : 02/384 24 00
info braineculture.be

Communauté Française Brabant Wallon Centres Culturels BW TVCOM